Le client émotionnel est-il l’avenir du marketing ?

Merci à Jacinthe, Jacques et Loïc, d’être venus à Sup Career pour donner votre vision de la relation client 2.0 devant une salle comble et participative…

Jacinthe Kontest

Tout a commencé avec Jacinthe et les case studies de Kontest, plateforme de jeux pour les marques, qui nous a montré la diversité des problématiques traitées par les annonceurs. Alors qu’on assiste à la montée de la gamification de la relation client, organiser un jeu, c’est d’abord le personnaliser pour la marque et pour la communauté visée (clients ou prospects). L’objectif reste de rentrer en contact de manière ludique et d’essayer de qualifier chaque contact selon ses comportements et son appétence pour la marque ou l’offre.

lancer votre campagne kontest

Et en point de vente ? Le rôle du « vendeur » a considérablement évolué, nous rappelle Jacques, principalement parce que le comportement du consommateur a changé. Constamment connecté, il passe du digital au physique avec aisance, mais ses aller-retours augmentent son besoins ‘une relation humaine, porteuse de sens et créatrice d’émotions. Accompagner le consommateur dans son expérience d’achat devient une action complexe et décisive pour tout le personnel des magasins. Allons-nous vers le « Digitail » ?

Jacques Shopper Systems

De son côté, Loïc nous explique l’importance de la data et de son intégration, dans le but d’améliorer la connaissance client mais aussi, d’imaginer les futures offres. Ce qui fera s’interroger Clémentine, sur le rôle du marketing : est-ce le client qui, via son ressenti émotionnel, définit le produit que l’on doit lui proposer ? Dans un marketing de plus en plus tourné vers le prédictif, l’Intelligence Artificielle va-t-elle nous éviter d’avoir à faire nos courses et donc à choisir parmi des milliers de marques qui tentent de nous séduire durablement ?

Loic Easiware

Que sera le marketing client demain ? est une question à laquelle, aucun de nous pouvait répondre hier. Déception ? Nous sommes des observateurs et la mission des marketers est en effet, de mieux comprendre les clients, de mieux les écouter et de leur proposer des produits qu’ils aiment ou vont aimer, notamment parce qu’ils contribueront à améliorer leur vie, à les rendre plus heureux. Conclusion : il reste du travail !

clementine tweet

jacinthe tweet

easiware tweet

Le client émotionnel est-il l’avenir du marketing ?

Une réflexion sur “Le client émotionnel est-il l’avenir du marketing ?

  1. Christophe Renault dit :

    Intéressant d’avoir les points de vue et les expériences d’entreprises de secteurs différents sur le même espace temps pour replacer l’expérience client au coeur de la relation commerciale. Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s