Le Digitail expliqué par Emmanuelle Lecomte !

Le DIGITAL, concept incontournable, contraint les métiers du marketing à « se repenser » pour s’adapter et ce, rapidement.

Même si les objectifs commerciaux principaux (rentabilité, ROI, bénéfice) perdurent, le(s) moyen(s) de les atteindre évoluent.

Observons…

Au-delà de la transformation d’un prospect en client, nous parlons aujourd’hui de faire du client un ambassadeur. C’est-à-dire, rendre le client acteur de la communication de « ses » marques (consom’acteur). Les expériences singulières ayant provoqués chez lui des émotions, l’entraine à partager, suivre des contenus ou encore à adhérer à des communautés.

Pour cela, les marques doivent adapter leur message, l’envoyer au bon moment et sur le support adéquat. Elles se doivent aussi et surtout de créer du contenu pertinent et attrayant pour les clients et prescripteurs potentiels. L’objectif principal de ce contenu est de générer des émotions à travers une expérience unique qui à terme différencie la marque de ses concurrents et vise à fidéliser ses clients.

Ce « procédé » se positionne en substitue du marketing promotionnel : auparavant un client face à deux produits concurrents été influencé par les « 10 % offerts » pour choisir et conclure l’achat, il avait un comportement infidèle et impulsif. Désormais, le choix se fait par l’émotion, l’expérience, l’exclusivité et l’engagement.

Et les points de ventes dans tout ça ?

Malgré la hausse considérable du e-commerce, et des NTIC plus généralement, le commerce de proximité n’est pas mort. Au contraire, il n’est plus que jamais au centre de ces mutations. En effet, les points de vente et leurs vendeurs se réinventent pour proposer une offre plus appropriée à leur client, plus exceptionnelle, voir plus exclusive grâce à la connaissance client. En boutique, le client peut vivre une expérience unique, sensationnelle… toujours plus interactive, où le plaisir du shopping se décuple (Expérience Digital + Retail : Digitail).

ampoule-web

Pour adapter ces expériences à chaque client, nous devons apprendre à les connaitre…

Dans cette approche de réponse au besoin du client par sa connaissance, il est cohérent de mettre en place un système de récolte d’informations pour alimenter les bases de données.

C’est ici que « Big DATA » prend tout son sens. Mais attention il ne s’agit pas seulement d’accumuler des informations sans raison, mais plus tôt de récolter des informations concordantes, réutilisables, exploitables et analysables. Nous pouvons alors envisager de parler de Smart DATA, terme plus juste ?

Bien entendu à première vue ces informations semblent classiques, car nous en entendons parler de plus en plus fréquemment, dans les médias, dans nos entreprises, à l’école… Mais force est de constater leur importance au sein des métiers que nous « apprenons » aujourd’hui, et que nos collègues n’apprendrons probablement que demain.

Article et note par Emmanuelle Lecomte, étudiante en Master 1 Communication à Sup Career

Le Digitail expliqué par Emmanuelle Lecomte !

Une réflexion sur “Le Digitail expliqué par Emmanuelle Lecomte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s