Pourquoi l’intelligence humaine peut-elle sublimer la data ?

Philippe, le CEO de Synomia (@PhilSynomia) nous a donné quelques éléments de réponse dans sa présentation, jeudi dernier à SupCareer, lors d’une dernière et très riche conférence. je tente ici de vous en faire un court résumé sur des concepts qui font le lien entre une vision émotionnelle du marketing et l’analyse de la data dans un monde hyper connecté.

jean aime marie

La première chose qui m’importe dans le discours de Philippe, c’est la qualité d’analyse des mots, des expressions, des conversations que les humains échangent entre eux à propos de tout et donc des marques et de produits qu’ils achètent et qu’ils aiment. Il ne suffit plus de regrouper, de trier, d’amalgamer ce qui peut paraître semblable, il s’agit désormais de comprendre ce qui fait la différence entre un groupe de mots et un autre, y compris en le reliant à un contexte.

insights et data non structurée

L’analyse syntaxique entre alors en jeu, et grâce à la puissance de la technologie, nous permet de faire émerger ce qui serait rester invisible il y a peu. Car 90% de la conversation, de la donnée, est et restera non structurée ! Comment la comprendre et la transformer en insights pour votre marque ou votre entreprise ? C’est là tout le « miracle » des modèles mathématiques et de la modélisation du sémantique : il est possible de trouver du sens dans chacun de nos échanges humains !

analyse syntaxique

Reste à le mettre en forme, soit dans une plateforme de marque, soit ensuite dans une visions stratégique de la marque et de son marketing client. Ainsi chaque mot dit ou écrit par chacun de nous, peut-il déclencher l’émergence d’un nouveau business, disruptif et inattendu, d’une nouvelle interprétation de notre réalité de consommateur moderne et versatile.

C’est ainsi que Béatrice puis Aude, nous montreront que l’humain est et restera décisif dans l’élaboration d’une stratégie marketing mais aussi dans la diffusion, la propagation de l’influence. Aller à la rencontre du client, c’est bien sur l’écouter mais c’est aussi l’inspirer, nourrir ses passions et alimenter ses conversations.

Aude insistera sur l’intégrité et l’engagement de l’influenceur. Une blogueuse ne s’achète pas ! Ecrire un article sur un produit, c’est d’abord transmettre sa passion, mais aussi exprimer sa volonté d’aider les autres, de les renseigner, de les guider dans leurs choix. C’est une mission sociale et non une source de revenu ! lire aussi son témoignage sur son blog (posté peu après la conférence) : http://nozenfantscheris.com/un-peu-de-transparence-sur-ma-facon-de-bloguer/

De quoi créer le débat chez nos étudiants ?… Merci Philippe (à suivre) et merci Béatrice et Aude.

Pourquoi l’intelligence humaine peut-elle sublimer la data ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s